Les Paiements pour services environnementaux (PSE) : comment construire de nouveaux marchés entre agriculteurs et entreprises ?

Les paiements pour services environnementaux (PSE) en agriculture rémunèrent les agriculteurs pour des actions de préservation des écosystèmes, dont la société tire des bénéfices. Les PSE apparaissent donc comme une opportunité de diversifier les revenus des agriculteurs et de soutenir des pratiques vertueuses sur le plan environnemental. Instaurer ces marchés de services environnementaux, c’est aussi mettre en relation des agriculteurs offreurs de service avec des entreprises qui les financent. C’est créer des liens  nouveaux avec des acteurs économiques dans ou hors des territoires, dans ou hors des filières agroalimentaires. Les premières expériences de PSE montrent que  construire ces relations ne va pas de soi.

 

Quels sont les enjeux des PSE pour les agriculteurs et les acheteurs de ces services environnementaux ? De quelles attentes sont-ils respectivement porteurs ? Comment créer et animer ce lien entre les agriculteurs et les acteurs de leur territoire ? Quelle est la diversité des dispositifs de PSE mis en œuvre ?

 

Cet Atelier-conférence propose d’explorer les enjeux de la mise en relation entre les agriculteurs et les acteurs de leur territoire. Au menu, des enseignements de travaux de recherche en économie et en sociologie ainsi que des retours d’expérience d’acteurs des territoires.

 

Attention : au regard de la situation sanitaire, l’Atelier-conférence ne sera accessible qu’en distanciel. Un lien de connexion à la visioconférence vous sera envoyé la veille de l’Atelier.

 

Programme :

 

10h00 – Mot d’accueil, Prune Passama (Fonds de dotation Roullier)

10h05 – Introduction, Soazig Di Bianco (LARESS, ESA)

 

10h10- Conférence de Pierre Dupraz, économiste (SMART-LERECO, INRAE)

Comment les PSE renouvellent l’engagement des agriculteurs dans le changement ou le maintien de pratiques améliorant ou protégeant l’état de l’environnement ? Comment évaluer le service environnemental apporté et la rémunération associée ? Après avoir dressé le contexte d’émergence des paiements pour services environnementaux (PSE), Pierre Dupraz expliquera en quoi ils complètent la palette d’outils (réglementation, fiscalité, normes privées, etc.) répondant aux défis de la transition agro-écologique et aux politiques de responsabilité sociale et environnementale des entreprises (RSE), puis analysera leur complexité de mise en œuvre et la façon dont ils redessinent le rôle des acteurs publics et privés dans le déploiement des mesures environnementales.

 

11h10 – Pause, 5 minutes

 

11h15 – Comment organiser les liens entre agriculteurs et entreprises ? Diversité des points de vue et dimensions en jeu. Bertille Thareau, sociologue (Chaire Mutations Agricoles, ESA)
Agriculteurs, entrepreneurs, élus, formulent différentes visions de la façon souhaitable d’organiser des dispositifs PSE. Dispositif territorialisé, marché agrégé, contrats de gré à gré… autant d’options qui révèlent des façons différentes d’envisager les liens entre acteurs : Comment construire la confiance ? Quels types de liens entre partie-prenante sont attendus ? Quel équilibre trouver entre financement de l’animation du dispositif et paiement du service environnemental aux agriculteurs ?

 

11h25 – Table ronde, animée par Bertille Thareau, sociologue (Chaire Mutations Agricoles, ESA)
Après une présentation de dispositifs PSE contrastés, nous discuterons de la façon dont les porteurs mobilisent et engagent différentes parties-prenantes autour des services environnementaux. Nous verrons comment ces dispositifs organisent les relations entre les agriculteurs et les acheteurs (ou financeurs) de services environnementaux, et la façon dont ils transforment leurs relations.
Avec la participation de :

Carine Chassé, Agricultrice à Piré sur Seiche, contributrice au projet de PSE « Carabes et Canopée » développé avec LabPSE

Sandra Delaunay, Chargée de mission à Trame, en charge de l’accompagnement des groupes locaux multi-acteurs pour le montage de PSE dans le programme  LabPSE

Michel Dauton, agriculteur retraité, président de Solenat

Stéphane Galibert, PDG de YesWimmo, mécène au sein de Solenat

 

12h25- Conclusion, par Catherine Darrot, sociologue, enseignante-chercheuse à AgroCampus Ouest, contributrice à l’Observatoire Sociologique des Transitions Agro-Ecologiques

 

 

Revivez l'Atelier-conférence !

Téléchargez la Synthèse écrite de l’Atelier-Conférence :

Synthèse_atelier_PSE

Inscription à la lettre d'information de la Chaire Mutations Agricoles


[sibwp_form]

Suivre la Chaire Mutations Agricoles