Anne-Marie NICOT : Le « numérique » en agriculture, quel modèle sociotechnique pour quel développement de la santé au travail ?

Le terme « numérique », dans son usage courant, désigne à la fois un ensemble de technologies bien différentes (géolocalisation, imprimantes 3D, puces RFID, « big data », etc.) que la manière dont elles sont articulées dans un modèle organisationnel et économique bien particulier – illustré par les GAFA, les « licornes », les plateformes etc. Ce modèle suscite aujourd’hui de nombreuses interrogations, critiques et propositions alternatives (comme les fab lab ou les projets « open sources » par exemple). Concernant les enjeux de santé au travail, la question des effets du numérique se pose à deux niveaux : la prévention et la construction. L’analyse au niveau de la prévention consiste à analyser si les nouveaux outils contribuent, ou non, à une forme de prévention en santé au travail. Mais, il n’y a pas seulement ce que l’on fait avec la technologie qui compte, il y a aussi ce que l’on devient par son usage : la manière dont on se construit, dont on se transforme, favorablement ou non, au contact de ces nouveaux dispositifs qui peuvent exiger ou rendre possible d’autres façons de penser, de faire ou de collaborer dans le travail. Il est donc nécessaire, avant d’adopter une nouvelle technologie, de se poser un certain nombre de questions (qui renvoient au modèles organisationnel et économique qui la sous-tendent).

Intervenants

Inscription à la lettre d'information de la Chaire Mutations Agricoles


[sibwp_form]

Suivre la Chaire Mutations Agricoles