Résumé de l'intervention

Au cours des quatre dernières décennies, les progrès dans les TIC ont profondément transformé les modèles de production et l’organisation de l’économie. Cependant, malgré les investissements considérables en logiciels et matériels informatiques, la croissance de la productivité et notamment celle du travail, a été nettement plus faible dans les années 90 qu’au cours des années 60 et 70. Ce paradoxe, dit de Solow, met en avant le fait que l’ère de l’informatique se voyait partout sauf dans les statistiques de la productivité. En agriculture, l’utilisation des TIC regroupant les technologies «anciennes» et les nouvelles technologies (drones, capteurs biologiques, robots etc.) augmente à un rythme toujours croissant. Cependant, l’impact économique de ces TIC et leurs interdépendances avec la productivité des exploitations restent très faiblement explorés. Les outils numériques en agriculture permettent-ils d’accroître la productivité ou sommes-nous face à un nouveau paradoxe du numérique ?

Revoir

Intervenants

Inscription à la lettre d'information de la Chaire Mutations Agricoles


[sibwp_form]

Suivre la Chaire Mutations Agricoles