© ESA

À propos de Thimothée Petit

Thimothée Petit

Doctorant en zootechnie des systèmes d’élevage et sociologie

Doctorant en zootechnie des systèmes d’élevage et sociologie, sous la direction de Florence Pinton (AgroParisTech, INRA UMR SAD-APT) et Roger Le Guen (ESA, LARESS), après avoir fait des études d’ingénieur agricole et travaillé à l’Ecole Nationale Vétérinaire de Nantes (UMR BioEpAR). Sa thèse porte sur « les formes techniques du maintien des prairies en zone d’élevage de plaine et les déterminants sociologiques de ces pratiques ». La thèse est financée par la FESIA (Fédération des Ecoles Supérieures d’Ingénieurs en Agriculture) dans le cadre du projet Valherb (VALeur productive, naturelle et écologique des systèmes HERBagers). L’objectif du travail est de comprendre comment et pourquoi des petites zones d’élevage ont maintenu des surfaces agricoles en prairies alors que celles-ci ont majoritairement tendance à diminuer à l’échelle nationale.

L’objectif de la Chaire Mutations Agricoles est de comprendre et expliquer les mutations des métiers de l’agriculture, en s’inscrivant dans les questionnements des acteurs du monde agricole et rural. Devenir membre de la Chaire, c’est avant tout coproduire et partager des connaissances… C’est entreprendre des recherches en partenariat (travaux de master, doctorat…), réfléchir à de nouvelles offres de formations initiale et continue avec et dans les entreprises partenaires, construire un processus de dialogue sur la recherche. Cette dynamique partenariale sera pour vous et pour nous un formidable outil de réflexion, de communication stratégique, et un lieu de débats sur les problématiques présentes et à venir des professions agricoles. Pour « Nourrir le monde d’intelligences », développons des recherches sociologiques en partenariat !

Inscription à la lettre d'information de la Chaire Mutations Agricoles


[sibwp_form]

Suivre la Chaire Mutations Agricoles