Conférence Imagine : L’agriculture urbaine à Angers : utopie ou réalité ? – Intervention de Bertille THAREAU

Intervention de Bertille THAREAU le 10 mars 2018 à l'occasion de la Conférence Imagine : L’agriculture urbaine à Angers : utopie ou réalité ? En présence de : Anne-Cécile Daniel, scientifique – AgroParisTech / Olivier Durand, praticien – maraîcher urbain et péri-urbain, Ile de Nantes / Hervé Pillaud – Élu de la Chambre d’agriculture / Emmanuel Geoffriau – Agrocampus / Bertille Thareau – sociologue, ESA.

A l’occasion de l’appel à projet Imagine Angers, l’agriculture s’est invitée dans la réflexion locale sur l’aménagement de la ville, la majorité des projets proposant  des bâtiments composant d’une manière ou d’une autre avec une forme d’agriculture urbaine (serres, potagers en toiture…).  Or les rapports que la ville entretient avec l’agriculture ne sont pas neufs. Dès les années 1960, les agriculteurs, sous différentes formes, se sont fortement impliqués dans  la gouvernance du territoire angevin. Cela s’est traduit par l’élection d’un marie horticulteurs, Jean Turc, qui dirigea la ville de 1963 à 1977 ; par des projets d’aménagement qui ont organisé le partage de l’espace entre ville et agriculture, qui ont permis d’investir dans les équipements productifs aux portes de la ville (sur les communes de sainte Gemmes, des Ponts de Cé, de saint Sylvain…).  Ces engagements politiques associés à un contexte naturel particulier, où les vallées humides s’immiscent au cœur de la ville font d’Angers Loire Métropole un territoire de forte proximité entre agriculture et ville.

Cette agriculture prend différentes formes sur le territoire angevin, pour certaines assez classiques de l’agriculture urbaine : l’horticulture professionnelle intensive des ceintures vertes, un maraîchage professionnel de proximité qui valorise les liens sociaux et les marchés locaux sur de petites surfaces. Elle prend aussi des formes plus originales ou moins documentées : quand les activités extensives d’élevage bovin, sur de grandes exploitations doivent composer avec la ville, ou  qu’une agriculture de loisir ou résidentielle se maintient sur des espaces interstitiels malgré la forte concurrence pour l’accès à la terre dans ces espaces urbains et périurbains.

Inscription à la lettre d'information de la Chaire Mutations Agricoles


[sibwp_form]

Suivre la Chaire Mutations Agricoles